« Le cancer de la France » : attaqué et insulté en direct, Olivier Véran perd son calme

Posted 3 février 2023 by: Admin #Actualité

Olivier Véran était l’invité de Face à Baba sur C8 le mardi 31 janvier 2023. Le porte-parole du gouvernement a perdu son sang-froid en se faisant attaquer et insulter par Stéphane Turillon, un restaurateur en détresse.

Advertisement:

Résultat : il n’a pas pu cacher sa colère… Ce mardi 31 janvier 2023, Cyril Hanouna a notamment présenté un nouveau numéro de Face à Baba sur C8. À cette occasion, Olivier Véran avait accepté de se prêter au jeu des questions du public.

C’est Stéphane Turillon, un restaurateur en détresse, sur le point de vendre son établissement et travaillant 15 heures par jour, qui a tout d’abord demandé au porte-parole du gouvernement : « Est-ce que ça va ? Vous êtes à l’aise ? Mettez votre ceinture parce que ça va bouger dans deux minutes ».

« C’est vous qui êtes le cancer de ce pays aujourd’hui, pas nous… « 

Advertisement:

Furieux, ce dernier se lance : « Monsieur Véran, je suis vraiment très ennuyé, parce que Covid a coûté à la France, aux restaurateurs….. Vous pouvez dire ce que vous voulez que nous avons été aidés, c’est une connerie sans nom. »

Réclamant une perte de 700 000 euros, Stéphane Turillon précise qu’il avait pourtant ouvert son établissement en 2019, opération pour laquelle il avait dépensé 500 000 euros. Face à la crise sanitaire, celui-ci aurait alors mis la clé sous la porte pour une période de onze mois, sans pouvoir se relever, et ce malgré 70 000 euros de soutien public. « Je trouve aberrant que vous veniez sans vous excuser auprès du peuple français, je trouve cela lamentable », avait-il dit.

En exposant le montant des charges à payer chaque mois, le restaurateur a fait une confidence : « Quand je vendrai ou si je ne liquide pas avant, je prendrai l’argent que j’ai et le dépenserai ailleurs. Vous ne verrez pas un seul euro de ma poche ». Stéphane Turillon, très en colère, a enchaîné : « C’est vous qui êtes le cancer de ce pays aujourd’hui, pas nous. Nous, nous travaillons ! Si vous aimiez vraiment la France, vous travailleriez pour le SMIC, Monsieur Véran ! Je n’ai pas pris de salaire depuis six mois (…) Je n’ai pas un euro. J’ai travaillé comme un esclave, je n’ai plus rien.

Advertisement:

« Je ne pense pas me cacher derrière les questions ».

En ayant écouté son discours, le porte-parole du gouvernement lui a donc répondu : « D’abord, je vois que vous êtes en colère… », et son interlocuteur a lâché : « Vous ne savez pas à quel point je suis en colère ! ». Tout en gardant son calme, Olivier Véran dit : « Je peux l’imaginer, vous savez, j’en ai vu d’autres. Je vois que vous êtes en colère et je ne critique pas les raisons de votre colère. » Tandis que le restaurateur lui a assuré qu’il le respectait comme individu, le politicien a alors lâché : « Je ne suis pas sûr. Traiter quelqu’un de cancer, je ne ferais jamais ça, même à mon pire ennemi ! ».

Finalement, il ajoute : « Je pense que je ne fuis pas les questions. Je n’ai pas sélectionné les personnes qui sont ici ce soir. Je n’ai empêché personne de venir ce soir sur cette scène. Je suis venu ici pour que nous puissions débattre et discuter des choses calmement. Je n’utiliserai jamais d’invectives et je n’utiliserai jamais d’insultes. »

Advertisement:

 

Thanks for your SHARES!

Advertisement:

You May Also Like

Add a comment